Cahier de Style n°27

J’aurais vraiment aimé vous proposer de vrais looks de printemps cette semaine, mais hélas il n’en est toujours pas question. Il fait toujours aussi frisquet à l’heure où j’écris ces lignes, il va donc falloir encore patienter un peu. Le plaisir n’en sera que plus grand, j’en suis sûre. En attendant, ce sera une autre semaine placée sous le signe du shop in your dressing.

Le Qu’est-ce qu’on met de la Semaine

Lundi, oldies but goodies ! Ressortez le pantalon carrott (ouais celui qui a la forme d’une carotte) ou un chino qui devra obligatoirement être reboulé pour dégager la cheville, porté tout simplement avec un petit pull et un trench. Aux pieds, des mocamules ou des mocassins (sans chaussettes évidemment) et pour parfaire la dégaine, un sac fourre-tout. C’est la simplicité de ce look qui fait sa force.

Mardi, en espérant que la météo permette les jambes nues… une jupe portefeuille ou fendue ou boutonnée associée à une chemise militaire (joli contraste) et des Mary Jane délicates. Et si le temps ne le permet pas, on fait la même chose avec un pantalon fluide (+ trench).

Voilà le pantalon fluide… assemblé à un petit cardigan à l’émanation rétro en maille crochet. On enfile des ballerines pointues ou des slingbacks, on attrape un petit panier pourquoi pas (mais pas aussi caricatural qu’ici) et on porte le tout avec une veste paletot, peut être en cuir (vintage)…

Le look du moment : pantalon de costume, chemise, escarpins ou boots pointues forcément ET la jacket masculine comme il se doit. Sac ultra chic et ceinture itou, on n’est pas dans Top Gun.

Vendredi, un jean oui parce que c’est vendredi… droit ou légèrement wide leg 7/8, associé à une chemise, une marinière ou ce que vous voulez tant que ce n’est pas alambiqué, un veston auquel on retrousse les manches et des escarpins ou toutes autres chaussures féminines à la couleur printanière. Le petit plus : un sac rigolo enfin quand je dis rigolo, ce n’est pas un sac Bob l’éponge hein, c’est un sac qui sort de l’ordinaire, pas un it bag.

Samedi on joue à la dame blanche pour faire peur aux gosses ! ah ah Non en fait, on choisit la couleur que l’on veut, si c’est du noir, c’est du noir que l’on égayera avec des tennis de couleur. Robe en maille + blazer. Efficacité / modernité

Ici encore, on pioche dans l’armoire, un jean droit, une chemise de mec en popeline bleu ciel que l’on glisse à l’intérieur du jean sur le devant seulement et des boots ou des bottes de couleurs (ça tombe bien j’ai les mêmes bottes – mes vieilles Celine).

Le Focus de la Semaine

5 situations

Je rempile pour un petit exercice que j’avais déjà éprouvé il y a quelques temps et que j’aime bien. Celui de mettre en perspective une situation avec des fringues. Parce que l’art de se vêtir c’est aussi et surtout l’art d’adapter ses looks à un contexte. On doit toujours ressentir une forme d’aisance à être à propos, lorsque l’effort point derrière une allure, elle en perd sa saveur. Lorsqu’une tenue, aussi canon soit-elle, est inadaptée à la situation, elle en devient ridicule. L’art de se vêtir, c’est l’art de ne pas y toucher, le “oh j’ai attrapé ça dans l’armoire sans vraiment réfléchir”, ça doit paraître naturel, inné. C’est un peu cliché mais les clichés, ce sont eux qui restent lorsque le temps a passé. Travaux pratiques…

Week-end en Bretagne, en Normandie ou sur la côte atlantique

Oui parce que rien à voir avec le sud ! On pense embruns, plateaux de fruits de mer, ballade iodée, on pense charme discret de la bourgeoisie (mais pas à Bunuel). On pense rayures, on pense bleu blanc navy, caban, pantalon à ponts, maille, jean, marinière forcément, popeline de coton obligatoirement (en chemise, en robe chemise, en pantalon, en ensemble short), on pense simple, basic (on ne pense pas à Orelsan non), on pense grand cabas fourre tout, on pense beau blazer marine à porter avec un jean et une chemise et puis on pense que les bijoux, les grigris sont là pour apporter un peu de fantaisie si nécessaire, on pense à tout ça avant pour ne plus penser à rien pendant et juste profiter du moment.

Fiesta avec les copains

La seule, la vraie occasion de se lâcher ! Vous êtes en confiance, avec vos potes, personne ne va vous juger, tout le monde est là pour profiter et passer une bonne soirée contrairement aux soirées pinces-fesses, boulot, mariage & co où tout le monde se regarde en chien de faïence en y allant de sa petite LDP (langue de…) c’est donc le moment de se faire plaisir. Du glitter, du mini, du maxi, du fendu, du transparent, du très couture, de l’extravagant, du fashion à donf, des découpes olé olé, des décolletés pigeonnants, c’est comme voulez et surtout comme vous le sentez (pas d’obligation dans la déglingue non plus hein) mais franchement on n’a pas tant que ça l’opportunité de sortir le grand jeu, c’est dommage de passer à côté. Après il faut assumer, si ce n’est pas le cas, laissez tomber.

Journée Festival

Festival ou concert, y ‘a un dress code à respecter. Certains le confondent avec un trekking en montagne quand d’autres pensent se rendre à une soirée playa à Ibiza… J’exagère lorsque je dis dress code, il n’y en a pas vraiment, mais pourquoi bouder son plaisir lorsqu’on peut jouer à la rockeuse en herbe 2 minutes ? Pas moi. Allez zou, une paire de godasses tout terrain, de la gambette à l’air si le temps le permet, sinon un legging ou un slim funky, une pièce à l’esprit seventies parce que cette décennie a porté tout ce qui s’est fait de mieux en matière de zik, faut donc rendre hommage, quant au reste il doit être pragmatique (un barbour, une parka, un blouson…). Rien de neuf, on n’est pas sur le catwalk.

Cérémonie

Que ce soit pour un mariage civil, un baptême ou une autre cérémonie du genre, le mot d’ordre est “jolie Madame”, on n’est pas là pour se faire remarquer, juste pour faire de la figuration. On opte donc pour quelque chose de frais, plutôt sobre sans être boring. Une robe avec des manches ballons, une jupe crayon brodée, une jupe corolle toute en volume, associée à un haut très simple ou encore un costume coloré porté avec des sandales raffinées. Pas de robes à bretelles, pas de décolletés, pas de mini, ce n’est pas le lieu ni le moment. Si vous enchaînez avec la teuf, changez vous entre les 2.

Déjeuner pro

Et parce que la vie n’est pas faite que d’amour et d’eau fraîche, il faut bien penser à s’habiller pour businesser. Le point sympa, c’est qu’en ce moment, on peut joindre l’utile à l’agréable quand on aime la tendance tayloring (je crois que vous aurez compris :-)) et on pourra dire ce qu’on veut, le costard ça en impose surtout lorsqu’il est porté de manière actuelle (pas en mode permanence UMP – oui je sais l’UMP n’existe plus et c’est bien pour ça que j’y fais référence) – le message est clair, “j’assure, je maîtrise et je suis aware” comme dirait Jean-Claude. Froufrous = foufou et ce n’est pas le sujet.

La Couleur de la Semaine

Yellow

La couleur de l’été par excellence… Même si, comme je vous en ai parlé dans le cahier de style des collections pour l’hiver prochain, ce sera aussi la couleur de l’hiver – J’avoue, elle n’est pas forcément flatteuse pour le teint, surtout lorsqu’il sort d’un long tunnel hivernal comme maintenant mais dès qu’il aura pris une légère coloration ce sera jouable. Cette saison, il se décline du coquille d’œuf au jaune poussin, par touche ou en total look, en aplat ou en imprimé, en vêtements ou en accessoires. Pour ma part, j’ai déjà craqué pour des souliers jaune canari. Ça vous tente ?

Le Quoi de 9 de la Semaine

Vous ne pourrez échapper à l’encolure Bardot cet été tant il y en a partout, du simple petit top stretch à porter avec un pantalon de costard, un jean wide leg, un cargo, à la robe so glamour, en passant par les tops volantés évoquant une Esmeralda virevoltante, choisissez votre camp. Fatale en noir ou exotique lorsqu’elle prend des couleurs, cette encolure que l’on n’avait pas vue depuis un moment, convoque immédiatement une flopée d’images en cinémascope.

Le Coup de Coeur de la Semaine

Le Don’t de la Semaine

Il y a des univers qui ne sont pas faits pour se croiser, jamais ! La tiag et le jogging en nylon eighties sont de ceux là ! Décaler, décontextualiser c’est bien mais qui aurait idée de faire un hot dog avec de la confiture de fraise, à part Casimir ?

Passez un bon week-end les filles !

4 réflexions au sujet de “Cahier de Style n°27”

  1. Oh cette encolure bardot ! Je me souviens avoir adoré ça dans mes 17/18 ans ! C’est très flatteur je trouve. Merci pour la virée atlantique ! Je vais m’inspirer pour agrémenter ma valise de mes week-end à la Baule !! J’adore TOUTES les silhouettes de la semaine avec un gros coup de cœur pour celles du lundi mardi mercredi ! Le jaune je suis d’accord ce n’est pas une couleur facile mais j’aime bien le jaune paille, très estival. En tout cas j’adore tes conseils de look selon les situations 😘😘😘

  2. Maintenant attendons le soleil !!! Enfin toi tu vas à lui …bonnes vacances et merci

  3. J’aime beaucoup les jaunes et ta tenue verte de mariage bon j’ai pris une robe bleu à pois blancs au dessus du genou pour le mariage de juillet pour tenter de faire jolie madame 🤞et j’ai trouvé des sling backs mais en ce moment il fait trop froid le matin .
    Sinon j’adore le jeudi , le vendredi, le samedi et le mardi et le all black aussi .
    L’encolure bardot par contre pas pour moi je pense et pour la valise j’ai le plein de rayures pour la côte ouest mais je vais is aussi y mettre quelques pois …

  4. Ah tu nous montreras ça ! Toujours pas porté mes slingback non plus. L’encolure bardot c’est sympa en top avec un cargo par exemple, à essayer pour ma part… Toi aussi tu pars pour la côte Ouest, cool ! j’en reviens et c’était bien cool, il a fait beau. Bonnes vacances (enfin peut-être que ce n’est pas encore pour maintenant) 🙂

Laisser un commentaire

Tous les Épisodes

Recevoir mes articles dans votre boîte email

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.